La nuit des nouveaux chiens de garde

La nuit des nouveaux chiens de garde

La nuit des nouveaux chiens de garde

Télécharger en PDF

Le documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, Les nouveaux chiens de garde, paraît en DVD le 4 décembre prochain.

À cette occasion, les auteurs du film organisent « La nuit des nouveaux chiens de garde » le 28 novembre 2012, au cours de laquelle « le prix de la Laisse d’or » sera décerné au « meilleur chien de garde de l’ordre médiatique » et des extraits du film diffusés.

Sorti en salle en 2011, Les nouveaux chiens de garde a été vu par plus de 210 000 spectateurs, ce qui le classe parmi les documentaires français les plus vus de ces dernières années.

Le film de 1h40 dresse un réquisitoire cruel et argumenté de la presse, de la télévision et de la radio françaises où l’absence de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité ont transformé les journalistes, qui prétendent incarner un improbable « contre-pouvoir », en précisément l’inverse : des « chiens de garde du pouvoir ».

Le titre du documentaire est inspiré du livre de Paul Nizan, Les chiens de garde, paru en 1932, dans lequel l’écrivain communiste dénonçait écrivains et philosophes de son temps qui, sous couvert de neutralité politique, s’érigeaient en gardiens de l’ordre établi. « Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont les journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social », avancent les auteurs.

La nuit des nouveaux chiens de garde, 28 novembre 2012, de 18h à 22h à la Bourse du Travail, salle Eugène Hénaff, 29 bld du Temple, 75003 Paris. Plus d’information sur www.lesnouveauxchiensdegarde.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook