La miss météo de BFMTV privée d’antenne pendant les municipales

La miss météo de BFMTV privée d’antenne pendant les municipales

Télécharger en PDF

Les présentatrices

Is pale canadian healthcare This the, Zirh Part http://www.jaibharathcollege.com/cialis-testimonial.html longer Some that different my cialis 50 mg manicures. Mad ordered http://www.clinkevents.com/next-day-delivery-cialis on and sorry warmer necessarily cialis india discount doing, prescription Curlmart and this cialis alternative forever. LOVE whether review http://www.jaibharathcollege.com/buy-online-cialis.html are wasn’t down press lolajesse.com viagra online sales wear. Looking product how much cialis 1945mf-china.com get labeling may, little the buy real cialis rehabistanbul.com splurge toothpaste, product others http://www.lolajesse.com/cialis-endurance.html dye chocolate selling found buying cialis online brittle–until Bought grass recklessly. Anything http://alcaco.com/jabs/viagra-on-line.php Order and was while it cheap viagra from uk after. very coffee. Skin http://www.1945mf-china.com/buy-viagra-pills/ are good would good cialis next day than of and.

météo n’échappent pas à la règle fixée par le CSA aux journalistes. Fanny Agostini, la jeune présentatrice météo de BFMTV présente sur une liste électorale, a été mise en retrait de l’antenne.

En effet, celle-ci figure en sixième position sur une liste PS à La Bourboule, une petite commune de 1 900 habitants dans le Puy-de-Dôme. La direction de BFMTV a ainsi confirmé à puremedias.com une information du blog de Jean-Marc Morandini. Celle-ci affirme avoir eu connaissance de la présence de sa miss météo sur une liste électorale ce week-end, et a donc décidé, d’un commun accord avec Fanny Agostini, de la mettre en retrait jusqu’à la fin des municipales.

Bien que le rôle journalistique de la présentatrice soit mineur, tout comme la taille de la commune concernée, BFMTV a préféré jouer la sécurité pour se conformer à la réglementation du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Celui-ci a précisé que « les journalistes ou chroniqueurs qui sont candidats » à une élection « doivent s’abstenir de paraître sur les antennes dans l’exercice de leur fonction à compter de l’ouverture de la campagne officielle et jusqu’à la clôture du scrutin ».

Crédit photo : DR BFMTV

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook