La « Manif pour tous » dans la presse

La « Manif pour tous » dans la presse

La « Manif pour tous » dans la presse

Télécharger en PDF

Sous des angles différents, la presse écrite a évoqué ce lundi la « Manif pour tous », qui avait lieu la veille, en saluant la mobilisation pour certains, en insistant sur l’aspect politique pour d’autres.
L’Express a ressorti quelques papiers évocateurs.

Le Figaro et La Croix ont mis en avant le grand nombre de participants à cette manifestation. « Déjouant les pronostics, la manifestation a rassemblé hier à Paris 1,4 million de personnes selon les organisateurs, 300 000 selon la police. Polémique après l’utilisation de gaz lacrymogènes contre des familles », écrit Le Figaro. La Croix ajoute qu’ « hier, les opposants au ‘mariage pour tous’ ont été encore très nombreux dans les rues de Paris. Ils veulent être entendus et réclament le retrait du projet de loi. »

20 minutes s’est paré d’un constat simple : « Avec 300 000 manifestants, selon la police, et 1,4 million d’après les organisateurs, le rassemblement contre le ‘mariage pour tous’ a mobilisé dimanche à Paris. Des échauffourées ont éclaté en fin de cortège. »

Pour Le Journal de la Haute-Marne et Le Courrier Picard, la manifestation n’a rien réglé et laisse une France divisée. « Les oppositions se radicalisent chaque jour un peu plus. Dernier exemple en date : la manif contre le mariage pour tous. A l’évidence, elle avait pris hier une tournure nettement plus politique que la précédente édition, en janvier dernier. Comme si la droite voulait ébranler un peu plus un exécutif qui oscille entre fragilisation et discrédit », relate l’un. « Personne n’a convaincu personne. Chaque camp se fige sur ses positions. Celui qui gagne est celui qui a le pouvoir. C’est comme ça en démocratie parlementaire. Mais à la sortie de ce tunnel législatif, il reste un peuple coupé en deux », ajoute l’autre.

Globalement, la presse a reconnu le succès de la manifestation, malgré les chiffres de la police, qui dénombrent 300 000 personnes quand les organisateurs parlent de 1,4 million.

Crédit photo : Novopress via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook