La chaîne TNT NRJ Paris bientôt fermée ?

La chaîne TNT NRJ Paris bientôt fermée ?

Télécharger en PDF

Pas de chaîne du tout plutôt qu’une chaîne déficitaire, c’est le choix que semble avoir fait le groupe NRJ.

Sa chaîne de télévision locale NRJ Paris ayant perdu 1,5 millions d’euros en 2013, le groupe pourrait décider de restituer sa fréquence TNT au CSA. Présente sur la TNT francilienne, la chaîne est en déficit, malgré plus d’un million de téléspectateurs, avec un chiffre d’affaire compris entre 600 000 et 700 000 euros. « On a essayé de créer une chaîne locale et c’est très difficile. Le marché publicitaire local est quasi inexistant », a déploré Jean-Paul Baudecroux, le patron de NRJ Group, alors qu’il présentait les résultats 2013 du groupe.

Annonçant qu’une « réflexion » était en cours, ce dernier a confié qu’il était « en train de discuter avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour voir quelles options retenir ». Auparavant, il avait demandé au Conseil de pouvoir substituer sa chaîne NRJ Hits, présente sur le câble, le satellite et l’ADSL, à NRJ Paris sur la TNT. Une demande impossible pour le CSA qui ne peut autoriser un tel remplacement.

Depuis cette proposition il y a maintenant deux mois, le Conseil n’a toujours pas rendu de réponse formelle, ce qui signifie quasiment un refus. Alors, Jean-Paul Baudecroux envisage désormais d’arrêter totalement NRJ Paris. Aux Échos, il confie réfléchir « à restituer la fréquence Île-de-France d’NRJ Paris au CSA, ce qui aboutirait à l’arrêt de la chaîne. (…) Nous devons consulter nos instances sociales avant. »

Si tel était le cas, le CSA devrait alors, après avoir réalisé une étude d’impact économique, relancer un appel à candidature pour restituer la fréquence à une nouvelle chaîne, avec une belle lutte acharnée en perspective.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook