La BBC se trouve un nouveau patron

La BBC s’est trouvé un nouveau patron

La BBC se trouve un nouveau patron

Télécharger en PDF

Le choix du BBC Trust, annoncé jeudi, semble pour l’instant faire l’unanimité. Tony Hall, né en 1951 à Birkenhead, devenu Lord Hall of Birkenhead, est un homme de la BBC. Il y a débuté comme stagiaire en 1973 et en a gravi successivement tous les échelons. Rédacteur en chef du journal de 21h en 1985, puis directeur de l’information en 1990, il a présidé aux balbutiements de la BBC numérique et à la création de la chaîne d’information continue de la BBC (BBC News 24) et de sa cinquième chaîne de radio, Radio 5 Live (consacrée au sport).

Autre avantage, Hall n’a rien à voir avec les récents scandales qui ont secoué la grande maison et provoqué la démission forcée de son précédent directeur-général il y a deux semaines. En effet, en 2001, il a quitté la BBC pour diriger une grande institution culturelle, le Royal Opera House (Covent Garden), alors en pleine crise. Onze ans plus tard, le monde des arts et de l’opéra le voit à regret repartir vers les médias.

C’est donc fort de ses deux expériences réussies, à l’intérieur de la BBC comme en dehors, que Tony Hall doit relever les défis qui attendent la vénérable maison : restaurer la confiance du public après une série de scandales et renégocier la charte de la BBC.

La question qui est sur toutes les lèvres : parviendra-t-il faire à la BBC (17.000 employés et un budget de 3,5 milliards de livres) ce qu’il a fait à Covent Garden (1000 employés et un budget de 109 millions de livres) ?

Crédit photo : BBC

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook