Portrait : Jean-Jacques Bourdin, le pape cévenol de la « talk-radio »
In Memoriam : Michel Tauriac

In Memoriam : Michel Tauriac

Télécharger en PDF

C’est donc ce jeudi 26 décembre 2013 à 86 ans que Michel Tauriac, journaliste et écrivain, est parti rejoindre un de Gaulle qui le passionnait tant.

Ayant servi en Indochine, Michel Tauriac, président de l’association des écrivains combattants, s’est fait grand reporter dès son retour des combats. Un retour… pour mieux repartir, avec cette fois un calepin en guise de fusil. Outre l’Indochine, il a également couvert le Proche-Orient ainsi que la Louisiane, une terre qui lui tenait à cœur. Après sa trilogie « Les Années créoles », il fut nommé membre de l’Académie des sciences d’outre-mer.

Sa passion pour le général de Gaulle l’a conduit à écrire nombre d’articles et d’ouvrages sur le sujet, lui ouvrant les portes de l’Institut Charles-de-Gaulle. Son plus célèbre fut un livre d’entretien avec le fils du général, l’amiral Philippe de Gaulle, intitulé « De Gaulle, mon père » (Plon). Il rencontra un immense succès.

Né en 1927, sa carrière de journaliste l’a vu collaborer à de nombreux magazines dans les années 50, avant de se faire connaître par les ondes à RTL et surtout à Radio France. Il y fut le directeur-adjoint de l’information avant d’en devenir le directeur général.

Crédit photo : DR

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook