Franck Chaumont : journaliste ou militant ?

Franck Chaumont : journaliste ou militant ?

Franck Chaumont : journaliste ou militant ?

Télécharger en PDF

En complément de l’enquête consacré aux journalistes engagés aux côtés des politiques, nous avions omis de signaler le conseiller presse de la ministre de la culture Aurélie Filipetti, Franck Chaumont, dont le parcours professionnel alterne les allers-retours entre journalisme et engagement militant.

Franck Chaumont a ainsi débuté sa carrière professionnelle comme rédacteur en chef de la station radio Beur FM entre 1992 et 1998 avant de devenir chargé de communication et des relations presse de France-Libertés, Fondation Danielle Mitterrand.

En 2001, il reviendra vers le journalisme comme présentateur des journaux de la nuit et reporter à Radio France Internationale. A partir de 2003, il dirige la communication du très médiatique mouvement « Ni putes ni soumises ».

En juin 2007, Franck Chaumont s’engage clairement en politique comme attaché de presse et collaborateur parlementaire d’Aurélie Filippetti, députée de Moselle, qui est alors porte-parole du groupe PS à l’Assemblée nationale.

Homme de confiance de la future ministre, c’est tout naturellement qu’il est nommé rue de Valois, comme son conseiller pour la communication et les relation avec la presse. C’est également un militant gay revendiqué, auteur du livre « Homo-ghetto » (Éditions du Cherche-Midi – 2009 ) où il dénonce « un décalage » entre les centres-villes et les cités sur la question homosexuelle.

Crédit photo : capture d’écran site tetu.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer ! Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication.
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait.
En donnant 200 euros vous financez un dossier.
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.
Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook