France Culture et France Info modifient leur grille d’été

France Culture et France Info modifient leur grille d’été

Télécharger en PDF

Le service public radiophonique est volontiers le temple du politiquement correct : France Inter à l’excès, France Culture et France Info dans une très bonne moyenne, France Musique est plus neutre sur ce point.

France Culture a annoncé sa grille d’été du 23 juillet au 24 août 2012. La station vous emmènera en cinq semaines sur cinq continents, une très bonne idée mais qui verra peu de nouvelles voix intervenir sur la chaine publique culturelle.

Quelques exceptions toutefois : dans le cadre du Forum Le Monde / Le Mans les auditeurs auront la chance d’entendre LE sinologue français François Jullien faire sa leçon inaugurale le dimanche 29 juillet de 19h à 20h30. Quelques jours plus tard L’écriture en vacances présentera Pierre Bergounioux le dimanche 5 août de 20h30 à 22h. Une très bonne idée : consacrer une heure par jour à la poésie à un moment de bonne écoute (de 15h à 16h).

Pour le reste vous aurez droit à Raphaël Enthoven (comme pour Carla Bruni, si vous n’avez pas le père vous avez le fils et inversement), à Luc Ferry (la révolution de l’amour, le pire est à craindre), à Franz-Olivier Giesbert (une découverte), Robert Badinter (Madame n’est pas loin), Pierre Joxe (retour en force des chevaux de retour socialistes), Yves Simon (en pré-retraite), Abdel Malick dit aussi Abd Al Malik le rappeur de service, Claude Chirac dans son propre rôle, Lilian Thuram (l’homme qui parle et écrit avec ses deux pieds).

Frédéric Taddéï dans Tête à tête est puni et devra recevoir Bernard-Henri Lévy-Botul, heureusement il pourra se consoler avec la troublante Fanny Ardant dans une autre émission.

J’oubliais : Mazarine Pingeot vous présentera sa Part d’enfance. Mazarine, mais si voyons, la grande auteure (féminisme oblige). Celui qui voit là plus qu’une simple coïncidence avec un nouveau président socialiste fait preuve d’un bien mauvais esprit.

France Info sacrifiera à la diversité avec Lucie Montchovi et son Initiative France Info à la suite d’Indignez-vous de papi Essel. Sans oublier Yannick Noah qui interviendra quotidiennement pour commenter une émission sportive ou sur l’évasion fiscale, c’est selon. Bon été.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook