A la une
France 2 fait de la « publicité clandestine » pour ses journalistes

France 2 fait de la «publicité clandestine» pour ses journalistes

Télécharger en PDF

France Télévisions vient d’être mis en demeure par le Conseil supérieur de l’audiovisuel suite à plusieurs publicités clandestines pour les ouvrages de ses journalistes et animateurs.

Tout d’abord, le 14 juillet 2013, lors de l’émission « Stade 2 », « un ouvrage écrit par l’un des journalistes sportifs de la chaîne a été présenté ». « Cet ouvrage, dont la couverture a été visualisée à plusieurs reprises, a ainsi bénéficié d’une promotion appuyée, accompagnée de l’indication de son prix et de son éditeur, en méconnaissance de l’article 9 du décret du 27 mars 1992 qui prohibe la publicité clandestine », affirme le CSA.

D’autre part, le dernier livre de Gérard Holtz (qui travaille au service sport de France Télévisions) sur Les 100 histoires de légende du Tour de France était présenté lors du journal de 13h du 30 juin 2013 en la présence du journaliste. Le CSA estime qu’il l’a été « d’une manière laudative avec visualisation de la couverture et d’images d’archives illustrant les exemples tirés du livre ».

Enfin, lors du journal de 20h du 7 juillet 2013, Laurent Ruquier était invité pour évoquer sa carrière et parler de son dernier livre, On préfère encore en rire. « Au cours de l’entretien, cet ouvrage, dont la couverture a été visualisée à l’écran à quatre reprises, a fait l’objet d’indications détaillées portant sur son titre, son éditeur et sa date de sortie en librairie », relève le Conseil.

Et le CSA de conclure : « S’il est possible de faire intervenir des personnalités afin de présenter des biens ou des services qu’elles ont contribué à élaborer, cette pratique doit s’exercer sans complaisance, sous peine de relever de la publicité clandestine prohibée par l’article 9 du décret du 27 mars 1992. »

Voir le portrait que l’Ojim
a consacré à Laurent Ruquier

Crédit photo : DR

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook