FMI : Le Monde et Le Figaro ont-ils lu le même rapport ?

FMI : Le Monde et Le Figaro ont-ils lu le même rapport ?

FMI : Le Monde et Le Figaro ont-ils lu le même rapport ?

Télécharger en PDF

Même source, constat différent. Le rapport annuel du Fond Monétaire International (FMI) sur l’économie de la France était l’occasion de comparer l’angle sous lequel l’a traité la presse française. À titre d’exemple, comparons Le Monde et Le Figaro.

Le rapport a été publié ce lundi 5 août. Il prévoit une légère reprise de la croissance et une stabilisation du déficit, qu’il est important, dit-il, de surveiller et de stabiliser. Quelles sont les causes de ce déficit et les moyens mis en œuvre pour le conjurer ? C’est là que les avis divergent.

Ainsi Le Monde titre-t-il « Le FMI recommande à la France de ralentir le rythme de réduction du déficit » sans jamais évoquer l’action du gouvernement en la matière : l’augmentation des recettes publiques, autrement dit des impôts.

Le Figaro, quant à lui, insiste sur ce point. Pour le même sujet, le même rapport, le titre de l’article est vu sous un autre angle : « La France doit renoncer à de nouvelles hausses d’impôts, selon le FMI. » Et l’article de préciser qu’à « environ 90% », l’effort lié à l’assainissement des finances publiques « a porté sur des augmentations de recettes publiques et non pas des diminutions de dépenses ».

Et le journal de citer Edward Gardner, qui a dirigé la mission du FMI en France, qui considère que « la stabilisation de la politique fiscale sera un élément crucial pour un retour de la confiance : il faut augurer que l’ajustement budgétaire portera à l’avenir sur les dépenses et non sur la fiscalité. C’est particulièrement important pour les entreprises. »

De l’autre côté, Le Monde n’a jamais fait état de cette partie du rapport. Les deux journaux ont-ils bien lu le même rapport ? Peut-être pas avec les mêmes yeux…

Crédit photo : international monetary fund via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook