Exclusif : Bernard Tapie rachète Le Monde

Exclusif : Bernard Tapie rachète Le Monde

Exclusif : Bernard Tapie rachète Le Monde

Télécharger en PDF

Finalement le rachat des dépouilles de feu le groupe Hersant n’était qu’un rideau de fumée qui cachait une opération d’une toute autre envergure. La sardine de la Canebière était un petit poisson qui cachait une baleine.

L’Ojim est le premier à vous l’annoncer ce lundi : après deux mois de tractations au plus haut niveau, une promesse de vente a été signée cette nuit entre Louis Dreyfus président du directoire du Monde représentant les principaux actionnaires et la holding de presse de Bernard Tapie.

L’association Hubert Beuve Méry aurait cédé ses parts en même temps que les trois actionnaires majoritaires (Bergé, Niel, Pigasse) et le groupe espagnol Prisa qui a préféré récupérer sa mise. Le Pôle d’indépendance (Société des rédacteurs, Société des lecteurs, Société du Personnel) se retrouve en dessous de la minorité de blocage de 34% du fait de la vente de l’association Beuve-Méry, Bernard Tapie en aurait fait une condition sine qua non de la vente.

Déjà affaibli par l’érosion de ses ventes et le décès de son rédacteur en chef Erik Izraelewicz en novembre 2012 Le Monde n’était plus vraiment soutenu par ses actionnaires de référence lassés de devoir mettre de nouveau la main à la poche.

Bernard Tapie a annoncé que la vente des titres Hersant (dont La Provence) était déjà conclue sans indiquer le nom de l’acheteur. Il a précisé qu’il n’avait pas l’intention de se présenter à la mairie de Paris comme le bruit en a couru pendant quelques heures.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook