Euronews va lancer la première chaîne d’info panafricaine

Euronews va lancer la première chaîne d’info panafricaine

Télécharger en PDF

Ça y est, le projet ambitieux de lancer une chaîne d’information panafricaine multilingue est lancé.

Ce samedi 25 janvier, Michael Peters, PDG de la chaîne internationale Euronews, a signé à Brazzaville (Congo) un partenariat avec la chaîne publique du pays, TV Congo, en vue de créer la première chaîne d’information panafricaine. Baptisée Africanews et destinée à l’Afrique subsaharienne, elle « sera filiale à 100 % d’Euronews qui en garantira l’autonomie rédactionnelle et la qualité éditoriale », a expliqué M. Peters.

Un budget de 90 millions d’euros sur sept ans y sera consacré, ce qui implique un partenariat avec d’autres chaînes africaines. Les négociations sont d’ailleurs déjà en cours avec plusieurs télévisions publiques, notamment celles de l’Afrique du Sud, du Ghana, du Kenya, du Sénégal et de l’Éthiopie. En bref, Euronews veut réitérer ce qu’elle a créé en Europe, mais cette fois à l’échelle de l’Afrique. Chose qui n’avait jamais été faite, bien que tentée plusieurs fois dans le passé.

« Africanews va créer une newsroom installée à Brazzaville rassemblant 40 journalistes venant de différents pays africains. Cette newsroom produira dans un premier temps 30 % des sujets de la chaîne et puisera le solde dans le pool d’images et de reportages commun à Euronews et Africanews. Cette dernière montera progressivement en charge et devrait produire 70 % du contenu de la chaîne d’ici à sept ans. De son côté, Euronews reprendra des sujets d’Africanews dans sa chaîne d’information », a indiqué Michael Peters.

Africanews débutera en deux langues, le français et l’anglais, avant de s’étendre au portugais, à l’arabe, au swahili et à l’espagnol. Elle pourra bénéficier, pour se lancer, du réseau déjà établi en Afrique par Euronews, qui couvre 22 millions de foyers. Jusqu’ici, ces derniers étaient également couverts par des chaînes internationales comme France 24, la BBC ou encore Al Jazeera, mais jamais une chaîne africaine de ce type n’avait vu le jour.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook