Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Le Monde

Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Télécharger en PDF

Erik Izraelewicz (HEC, Centre de Formation des Journalistes, docteur en économie), directeur des rédactions du Monde depuis février 2011 et vice-président du conseil de surveillance des hebdomadaires Télérama et Courrier international, est mort brutalement mardi soir, à l’âge de 58 ans, des suites d’un malaise dans les locaux du quotidien l’après-midi. Il avait été hospitalisé à la Salpêtrière.

Le président de la République François Hollande a regretté dans un communiqué « un journaliste de grand talent, respecté de tous », « un économiste réputé, d’un professionnel reconnu » et « un homme aussi exigeant que généreux ». La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a évoqué le souvenir d’« un grand journaliste et un digne représentant de sa profession » tandis que le premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir déclarait : « C’est une immense figure du journalisme français qui disparaît, c’est une grande perte pour notre pays. »

Selon une journaliste du Monde, Erik Izraelewicz devait affronter une grosse pression ces derniers temps : « Depuis quelques semaines, c’est la panique à bord chez les actionnaires et ils mettaient une pression très forte sur (Louis) Dreyfus (président du directoire du groupe, ndlr) et sur lui. On lui reprochait notamment beaucoup son absence au sein de la rédaction. Depuis trois, quatre semaines, il était davantage présent, il prenait plus clairement les choses en main. »

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook