Enfin un repreneur pour Sud Radio ?

Sud Radio 2

Enfin un repreneur pour Sud Radio ?

Télécharger en PDF

Selon LeMonde.fr, Sud Radio serait sur le point d’être vendue par le groupe du même nom (anciennement Start). Son président, Jean-Eric Valli, serait entré en négociations exclusives avec Marc Laufer, l’ancien directeur général de NextRadio TV soutenu dans son projet par la Financière de l’Echiquier. Leur objectif ? « Transformer la station en une radio à destination des entreprises, notamment des PME », selon une source proche du dossier. Jean-Eric Valli n’a ni confirmé ni souhaité commenter l’information tandis que le CSA expliquait n’avoir pas été saisi, à ce state, d’un éventuel rachat.

Sud Radio avait vu son audience diminuer fortement après une refonte des programmes ratée (et quelques polémiques) en août 2011, malgré une fréquence parisienne et l’ambition de devenir la « quatrième radio généraliste » de France grâce à son format « talk » et l’embauche de personnalités (Robert Ménard, Pascal Bataille, etc.). Le manque de moyens, le mépris de la direction pour les racines régionales de la radio et une certaine fébrilité – Sud Radio Groupe étant davantage habituée à gérer des musicales comme Ado FM ou Voltage – ainsi que des départs tonitruants (Les chevaliers du Fiel) y avaient mis un terme. La Lettre de l’Expansion du 21 mai dernier avait révélé l’intention de Valli de s’en séparer. Le même mois, un mandat de vente avait été donné dans ce but à la banque Messier Maris & Associés.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook