Portrait : Jean-Jacques Bourdin, le pape cévenol de la « talk-radio »
Al Jazeera leader du monde arabe

Égypte : 20 journalistes d’Al-Jazeera bientôt jugés

Télécharger en PDF

Vingt journalistes d’Al-Jazeera vont être jugés en Égypte dans les prochains jours, a annoncé le ministère public le 29 janvier.

Ces derniers sont accusés, pour seize d’entre eux, d’appartenir à une « organisation terroriste » et sont soupçonnés d’avoir « porté atteinte à l’unité nationale et la paix sociale », selon le parquet. Les quatre restants sont des étrangers : deux Britanniques, un Australien et un Néerlandais. Ils devront répondre de « collaboration avec [ces] Égyptiens » pour leur avoir fourni « de l’argent, des équipements, des informations » et pour avoir « diffusé de fausses nouvelles visant à informer le monde extérieur que le pays était en guerre civile ».

Seuls huit journalistes, dont le parquet n’a pas révélé l’identité, sont actuellement détenus par les autorités ; les 12 autres sont toujours recherchés. Ces troubles remontent à la destitution du président Mohamed Morsi en juillet dernier. Le nouveau pouvoir en place s’est alors prêté à une répression de ses partisans et n’a pas apprécié la couverture qu’en a faite Al-Jazeera.

Les autorités accusent la chaîne qatarie de connivence avec les Frères musulmans, déclarés depuis mouvement terroriste.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook