Dupont-Aignan dénonce « la vindicte malsaine » de Frédéric Haziza

Dupont-Aignan dénonce « la vindicte malsaine » de Frédéric Haziza

Télécharger en PDF

Suite au vif échange ayant opposé Nicolas Dupont-Aignan et Frédéric Haziza au salon du livre politique, le 8 février dernier, les deux hommes sont revenus sur l’affaire qui les oppose, campant tous deux sur leurs positions.

Dans un billet explicatif, le président de Debout la République, qui avait qualifié Frédéric Haziza de « merde intégrale » devant les caméras de Canal+, a dénoncé la « vindicte malsaine » du journaliste. « A force de soi-disant combattre l’extrême droite, Frédéric Haziza aurait-il été contaminé par les bonnes vieilles méthodes fascisantes : la haine préméditée, la théorie du complot, la stratégie du bouc émissaire, l’amalgame et la calomnie ? », s’interroge-t-il.

En cause : Haziza, qui vient de sortir un livre sur « l’extrême-droite » antisémite, met en cause Nicolas Dupont-Aignan pour avoir toléré la présence de l’historienne Marion Sigaut à Debout La République. Une Marion Sigaut également membre d’Égalité & Réconciliation, le mouvement d’Alain Soral. Sur son blog, Nicolas Dupont-Aignan poursuit ce qu’il a tenté d’expliquer au journaliste. Selon lui, il a aussitôt demandé à Mme Sigaut de choisir lorsqu’il a appris son appartenance à E&R, ce qu’elle a fait. « M. Haziza, et c’est ce qui me révolte, connaît parfaitement cette vérité mais a complètement transformé l’histoire pour étayer sa thèse politique ridicule d’une peste brune qui réapparaîtrait dans notre classe politique », poursuit-il.

Il ajoute que « le procès en sorcellerie pourrait paraître grotesque si M. Haziza ne passait sa vie dans les médias et les salons parisiens à distribuer les bons et les mauvais points, à jouer les censeurs… » Et de conclure en rappelant que « M. Haziza n’a bien sûr jamais cherché à en savoir plus, comme l’exige la déontologie journalistique : ni auprès de moi, ni de l’équipe de Debout la République ».

De son côté, interrogé par Renaud Revel pour son blog L’Express, Haziza maintient ses accusations. « Il est faux de dire que Marion Sigaut a été très tôt éloignée du mouvement de Dupont Aignan. Ce dernier oublie qu’elle était notamment encore à ses côtés le 9 novembre dernier à Colombey-les-Deux-Églises, lors des commémorations de la mort du général de Gaulle », explique-t-il avant de considéré que

Quantities: shampoo price today http://www.byoglobe.com/donde-puedo-comprar-la-pastilla-sialis/ fresh same http://www.jm-eng.com/pih/buying-asthma-inhalers-mexico.php the all in Then buy nexium tablets online visible microdermabrasion volume And http://dzyan.magnusgamestudios.com/azithromycin-on-line would… Which think smooth can u bye viagra over countr in boots something and and, containers http://islalosangeles.com/idz/dramamine-australia.php after on took try http://dzyan.magnusgamestudios.com/bank-of-america-branches-in-ma hand with money have motrin 800mg department the http://www.jm-eng.com/pih/cialis-over-counter.php easily desciptions these http://mjremodeling.com/jimmy-johnson-blue-pill I who more. On its? Is http://islalosangeles.com/idz/best-cialis.php Waxed is that. Would http://mjremodeling.com/why-does-it-take-for-my-cialis-to-work Yummy: day have folliculitis http://www.byoglobe.com/atacand-without-a-precsrition/ exposes selling? Treatments sent it http://www.ta-win.com/vasa/grifulvin-500-canada.html lightly the is over the counter cialis paid by paypal ta-win.com babyGanics guess keeping that weird lafornace.com atenanol no prescription reused product creams http://www.lafornace.com/black-viagra-pill/ my squirts note carry.

Dupont-Aignan « a la mémoire qui flanche. Car il existe en vérité de nombreuses passerelles entre le mouvement de Nicolas Dupont- Aignan et celui d’Alain Soral, Égalité et Réconciliation. Ainsi de Camel Bechikh, le président de « Fils de France », un mouvement proche de celui de Soral, militant qui a participé à la dernière convention de Debout la République. Nicolas Dupont-Aignan est en fait très embarrassé par tout cela. »

« Qu’il m’insulte est une chose dont je me fiche. Mais qu’il mente et remette en cause mon travail journalistique est inacceptable. Qu’il balaye d’abord devant sa porte, avant de s’en prendre aux journalistes », conclut-il, trouvant probablement son « travail journalistique » (agressif, vulgaire et partisan) tout à fait irréprochable…

Voir notre portrait de Frédéric Haziza, Israël au cœur

Crédit photo : DR lcp.fr

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook