Lorànt Deutsch et la Bataille de l’Histoire dans les médias
Courrier international : Marianne flingue Le Monde

Du changement à la tête de Marianne

Télécharger en PDF

Suite à la démission de Maurice Szafran, un nouveau patron a été nommé à la tête du magazine Marianne, en grave difficulté financière.

C’est ainsi l’ancien directeur délégué du Figaro, en charge de TV Magazine, Frédérick Cassegrain, qui devient directeur général de l’hebdomadaire, révèle La Correspondance de la Presse. Aussi, le poste de président du Conseil d’administration a été proposé à Jean-François Kahn, co-fondateur de l’hebdomadaire. Après avoir été consulté pour élaborer la nouvelle version du Nouveau Marianne, celui-ci se voit donc proposé ce poste non-exécutif.

Le journaliste, absent de Paris actuellement, n’a pas encore accepté mais, selon le premier actionnaire du magazine, Yves de Chaisemartin, sa réponse ne serait qu’une formalité. « Je ne vois pas pourquoi il refuserait, il m’a donné son accord au préalable », a-t-il confié au Monde. « Quand je croise des gens dans la rue avec lui, il incarne pour eux le journal », ajoute ce dernier pour justifier ce choix, que l’on pourrait qualifier de bien rétrograde pour un nouvel élan.

Selon l’actionnaire, Jean-François Kahn va poursuivre son rôle de coordinateur éditorial qu’il assure depuis la rentrée. Quoi qu’il en soit, les choses seront clarifiées lors d’une réunion prévue lundi 18 novembre. Rappelons que Marianne a perdu autour de 3 millions d’euros les dix-huit derniers mois.

Voir le portrait que l’Ojim a consacré
à Maurice Szafran, patron de l’anticonformisme conforme

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook