Closer "dévoile" l'homosexualité de Florian Philippot

Closer « dévoile » l’homosexualité de Florian Philippot

Télécharger en PDF

Closer ou l’art de la délicatesse. Cette semaine le magazine « people » publie des photographies du vice-président du Front National, Florian Philippot, en escapade amoureuse à Vienne avec un homme.

Sur quatre pages, les photos volées prises début décembre montrent Philippot main dans la main avec un « journaliste de télévision » présenté comme son compagnon, dont le visage est flouté. Le magazine révèle ainsi publiquement l’homosexualité de l’homme politique. Au passage, Closer avance que c’est Florian Philippot qui aurait dissuadé Marine Le Pen de ne pas participer aux manifestations contre le mariage homosexuel. Des révélations qui ont indigné journalistes et politiques, de tous bords confondus, jugeant inadmissible cet « outing » sauvage. Interrogée ce vendredi matin sur Europe 1, Laurence Pieau, la directrice du magazine, a défendu sa ligne éditoriale en estimant être « dans la lignée de la peoplisation, qui est quelque chose qu’on fait régulièrement à Closer, nous ne sommes pas les seuls d’ailleurs. Florian Philippot est un personnage de premier plan, c’est la personne la plus invitée dans les matinales après Marine Le Pen, le FN est un parti comme les autres, selon ce qui se dit depuis quelques temps… » « Comment peut-on imaginer que le numéro 2 du Front National, qui peut-être appelé au pouvoir si on en croit le FN, peut arriver à des fonctions sans avoir évoqué sa famille, ses relations privées, sans avoir d’épouse, d’amie, d’ami ? Comment peut-on imaginer ça possible en 2014 ? », a-t-elle renchéri. Et de conclure en y voyant également une dimension politique : « Si on veut élargir la question sur un domaine qui n’est pas le nôtre, la vie personnelle de Florian Philippot peut peut-être avoir une influence sur l’absence de prise de position d’une partie de son parti sur le mariage pour tous ».

Crédit photo : blandinelc via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook