Chez Marianne, on fait du neuf, avec du vieux

Chez Marianne, on fait du neuf, avec du vieux

Chez Marianne, on fait du neuf, avec du vieux

Télécharger en PDF

Il revient… sans revenir vraiment ! Jean-François Kahn, 75 ans, fondateur, ancien directeur et ancien chroniqueur de Marianne, va prodiguer ses conseils à la rédaction de l’hebdo, à l’occasion de la sortie du nouveau Marianne qui paraîtra jeudi 29 juin.

« La nouvelle maquette essaie d’être pédagogue, de sorte que le magazine soit accessible par toutes ses entrées. Le « rubriquage » a été fortement accentué, avec une alternance de papier courts et d’articles longs, sans papier de taille moyenne », a expliqué jeudi dernier à l’AFP Maurice Szafran, directeur de la publication du journal.

JFK n’en prendra pas la tête mais conseillera la rédaction, comme il l’explique au Huffington Post : « J’ai une société de conseil, République communication, qui travaille avec une trentaine de journaux, y compris avec Marianne. Voyant l’évolution négative de la presse écrite, j’ai rédigé un rapport sur la nécessité de changer totalement le format des hebdomadaires. L’équipe de Marianne donc demandé de venir leur expliquer ce projet ». Et c’est ainsi que Marianne a recruté son ancien patron, pour créer sa nouvelle formule.

Comme dit le proverbe, « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ».

Source : Le Huffigton Post – crédit photo : Claude Truong-Ngoc via Wikimedia (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook