Publicité frauduleuse : BFMTV et Radio Classique épinglés

BFMTV et Radio Classique épinglés pour publicité frauduleuse

Publicité frauduleuse : BFMTV et Radio Classique épinglés

Télécharger en PDF

BFMTV et Radio Classique se sont vus épinglés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), respectivement pour « publicité clandestine » et « publicité non clairement annoncée ».

Pour BFMTV, il est question d’« une série de reportages sur un paquebot au cours desquels le nom de ce paquebot a été cité dix fois et visualisé neuf fois, accompagné à l’image du logo de la compagnie, le contenu de la majorité des reportages revêtant un aspect promotionnel (commentaires complaisants des croisiéristes ou des journalistes, quasi-absence de regard critique, indication du prix des prestations, etc.) » Même si ce n’est pas précisé par le CSA, le paquebot dont il a été fait « publicité clandestine » appartenait à la compagnie Costa Croisière du groupe Carnival.

Concernant Radio Classique, la station d’Arnaud Poivre d’Arvor se retrouve également dans le viseur du CSA pour « publicité non clairement annoncée ». En cause : une promotion pour un week-end à Venise, auquel participerait un animateur de la station, qui a été diffusée juste après L’Adagietto de la Symphonie n°5 de Gustav Mahler. Selon le CSA, « l’animateur a fait délibérément le lien entre l’œuvre, qui a servi à illustrer le film « Mort à Venise » de Luchino Visconti, et la croisière, employant de multiples superlatifs pour qualifier ce voyage et citant la présence d’un des animateurs de Radio Classique« , constituant en cela une « publicité non clairement annoncée et identifiée comme telle ».

La chaîne d’information en continue et la station ont été toutes deux « mise en demeure », soit le dernier degré d’avertissement du CSA avant la sanction.

Photo : logo Radio Classique

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook