BeIN Sports et Canal+ : guerre totale

BeInSport et Canal+ : guerre totale

BeIN Sports et Canal+ : guerre totale

Télécharger en PDF

Suite à l’arrivée, les 1er juin et 28 juillet 2012, des deux chaînes qataris BeInSport dans le paysage médiatique français, une lutte sans merci se joue entre ces dernières et Canal++.

Le sujet de la discorde ? Le sport. Les chaînes qataries, qui sont exclusivement sportives, disposent de moyens considérables (ceux d’un fond souverain) pour acquérir des événements et mener la vie dure à sa concurrente. Avec un chiffre d’affaires estimé à moins de 100 millions d’euros et des coûts évalués à 430 millions d’euros, BeIn Sport n’est pas encore rentable mais vise l’équilibre d’ici 2017 et se lance à la conquête des abonnés avec une offre moins chères que Canal+, qui propose un bouquet généraliste.

Son monopole dans le sport étant perdu, la chaîne cryptée a récemment attaqué sa rivale qatarie en justice pour « concurrence déloyale ». Au cœur de leur lutte : la Ligue 1, la Formule 1, la NBA, la Ligue des Champions… toutes ces compétions qui tendent à glisser du public vers le payant.

Un appel d’offre vient d’être lancé pour la diffusion du prochain Top 14 de Rugby. En 2011, Canal+ + l’avait décroché pour 31,7 millions d’euros. Cette année, nul doute que la compétition sera rude…

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook