Arte : La « neutralité bienveillante » d’Elisabeth Quin

Arte : La « neutralité bienveillante » d’Elisabeth Quin

Arte : La « neutralité bienveillante » d’Elisabeth Quin

Télécharger en PDF

Mardi 16 avril dernier, Élisabeth Quin avait invité le député Hervé Mariton, orateur du groupe UMP sur le Projet de Loi Taubira, dans son émission « 28 Minutes » (Arte), qui était consacrée au mariage homosexuel.

Le député de la Drôme, fervent opposant au Projet de Loi sur l’ouverture du mariage, était censé débattre du sujet avec Nicolas Gougain (porte-parole de l’association Inter LGBT) – c’est d’ailleurs ce qui est annoncé sur le site de l’émission. Arrivé sur place, Hervé Mariton s’est finalement trouvé face à quatre contradicteurs, seul contre tous à défendre ses positions.

Outre Nicolas Gougain, il a trouvé sur le plateau – ô surprise ! – la journaliste et militante bien connue de la cause homosexuelle, Caroline Fourest, mais aussi Renaud Dély et Nadia Dam. Ces deux derniers, chroniqueurs de l’émission d’Élisabeth Quin, sont deux anciens journalistes de Libération, aujourd’hui respectivement au Nouvel Obs et sur Arte. Ils n’ont, sans surprise, fait preuve d’aucune neutralité journalistique sur le sujet, loin de là. Même chose pour la présentatrice Élisabeth Quin – dont les engagements pro LGBT sont connus qui s’est pourtant offusquée de la remarque du député Mariton sur le déséquilibre du plateau, en se targuant d’une « neutralité bienveillante ». Le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) en jugera, puisque le député Mariton a décidé de le saisir sur ce cas flagrant d’isolement médiatique.

Si la vidéo n’est malheureusement plus disponible sur le site de l’émission, on en trouve un extrait ici.

Crédit photo : capture d’écran vidéo INA Divertissement via Youtube (DR)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook