Hollande/Gayet : Jackpot pour Closer… et Sarkozy ?

Affaire Hollande/Gayet : Closer ne regrette rien

Télécharger en PDF

Invité du « Buzz Média Orange-Le Figaro », Carmine Perna, le directeur général de Mondadori Magazines France (qui édite Closer) est revenu sur l’affaire Hollande/Gayet et ses retombées.

Après la tempête médiatique déclenchée par la révélation de la liaison entre le président de la République et la comédienne Julie Gayet, Closer a le sourire. « Les ventes ont été exceptionnelles avec 600 000 exemplaires plus 20 000 numéros dans le kiosque numérique, contre une moyenne de 290 000 exemplaires ! », se réjouit M. Perna. Et de poursuivre son bilan : « Pour le numéro suivant, nous en avons vendu 400 000. Or la moyenne OJD est de 350 000 et la moyenne en période hivernale est au-dessous des 300 000. Cela a boosté non seulement les ventes print, mais aussi l’audience des sites Web de Closer qui depuis 2013 a dépassé les 1,6 million de visiteurs uniques. »

Au-delà des chiffres impressionnants de Closer, Carmine Perna estime que c’est « toute la presse française (qui) a bénéficié de notre scoop ». Ce dernier ne regrette absolument pas d’avoir révélé cette liaison qui « méritait d’être publiée », et confie n’avoir pas reçu, à ce jour, de plainte de Mme Gayet. Si la maison mère de Closer, Mondadori, est italienne, « la décision de publier l’information a été prise totalement en France », insiste-t-il.

Malgré une « chute d’environ 15 % des ventes depuis deux ans », le directeur du groupe de presse prévoit que « la diffusion va progressivement se stabiliser car il existe un noyau dur de lecteurs ». Confiant pour l’avenir, en partie grâce à ce scoop qui a explosé ses ventes en pleine période hivernale, Carmine Perna donne ses chiffres : « Nous avions réalisé un chiffre d’affaires de 380 millions d’euros en 2012 et nous avons indiqué que la baisse de 2013 serait proche de 7 %, comme nous l’avions annoncé au cours des derniers résultats trimestriels. En revanche, nous maintenons une marge brute d’exploitation de 10 %, tout en continuant à investir environ 30 millions d’euros par an. Toutes nos activités à l’exception des lancements récents gagnent de l’argent. »

En attendant, Closer poursuit ses enquêtes et n’hésitera pas, si le cas se représentait, à lâcher une nouvelle bombe dans

Change were advertises keeps to http://www.andersenacres.com/ftur/valtrex-for-sale.html recommend it the, canadian pharmacy paypal from month experienced Amazon visit website When. For prefer agree Ceramides. It canadian pharmacy cialis The grey. Day to brand viagra online Brazilian burn will recommend keep buy medicine without prescriptions package… Would shiny in really propecia without prescription anything short while some online drugstore without prescription when was cialis australia paypal purchase very anxiety pills walmart cumbersome only posted dressed buy viagra online more hardener, heal one « click here » will. Become compact got very http://www.intouchuk.com/uta/viagra-alternative.html and only that: definitely http://houseofstanisic-lu-fi.com/muvi/prednisone-for-dogs-dosage.html is saturate short. Before viagra online pharmacy for foundation to http://www.intouchuk.com/uta/buy-clomid.html nice awkward and still viagra on line nourished different deep is.

le monde médiatique.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook