Niel, Bergé et Pigasse vont-ils s’offrir le Nouvel Obs ?

17 départs au Nouvel Obs suite au rachat par le trio BNP

Télécharger en PDF

Annoncé depuis plusieurs semaines, le rachat du Nouvel Observateur par le trio Bergé-Niel-Pigasse est effectif depuis mercredi 11 juin 2014.

L’Autorité de la concurrence avait donné son accord à ce rachat de 65 % du magazine la semaine dernière. Le trio BNP, déjà actionnaire du Monde, a ainsi déboursé 13,8 millions d’euros pour l’opération. Une bouchée de pain pour le trio de milliardaires. 33,5 % resteront entre les mains du fondateur Claude Perdriel, qui entend ainsi conserver une minorité de blocage.

Selon Les Échos, 17 personnes (sur 170) sont déjà candidates au départ parmi les salariés. En effet, comme après tout changement de propriétaire, une clause de cession est ouverte pour les journalistes. Celle-ci leur permet de quitter la rédaction avec de bonnes indemnités s’ils ne se reconnaissent pas de ce changement.

« Premier news magazine français, avec près de 500.000 exemplaires vendus par semaine, « Le Nouvel Observateur » et ses filiales, dont le site Rue89, est aussi un gouffre financier : il a perdu 9,8 millions d’euros en 2013 », rappellent Les Échos.

Voir notre portrait de Claude Perdriel ainsi que nos infographies du groupe Le Monde, de Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer ! Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication.
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait.
En donnant 200 euros vous financez un dossier.
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.
Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook